"L’hypnose c’est se rendre absent à ce qui nous entoure, pour permettre l’émergence

de quelque chose d’inattendu et qui vient de soi."            

 

 

         

ARTICLES

Au programme de ces ateliers; 

 

-Découvrir bases de l’auto-hypnose à travers des exercices simples et rapides,

-Rebâtir un espace de confiance et de paix intérieure et se libérer de la culpabilité,

-Profiter d’un bilan émotionnel en tant que mère et en tant que femme

-Partager son expérience de la maternité dans un cadre bienveillant. 

 

Lors de ces moments riches en échanges, chaque maman peut partir à la découverte de ce qui lui manque pour retrouver sérénité et confiance, pour oser affirmer son besoin de temps personnel et aussi pour se rapprocher de ses capacités et richesses de femme. 

 

 

Etant moi même maman de deux enfants, j’ai régulièrement besoin de pouvoir profiter de quelques minutes, afin de me reconnecter à des ressources de confiance, de calme, de paix intérieure, un sas de décompression nécéssaire pour récupérer de l’énergie et me sentir de nouveau disponible pour mes enfants ! 

 

Quelque soit la raison pour laquelle nous pratiquons l’hypnose, elle nous permet de nous rendre absent à ce qui nous entoure, pour permettre l’émergence de quelque chose d’inattendu et qui vient de soi. 

Juliana Mordant

Hypnose et Maternité 

 

A plus d’un stade, l’expérience de la maternité nous submerge, nous amène à douter de nos capacités de mère, de compagne, de femme. 

Lors de moments de doute, il n’est pas rare de chercher à recevoir une validation extérieure afin de justifier un rôle dans lequel nous pouvons avoir du mal à prendre notre place; l’avis du cercle familial, des amis, ou très souvent de ce que nous trouvons sur les réseaux sociaux et internet.

 

Le stress, les angoisses et la fatigue, couplées à des sources d’information ou de désinformation nombreuses sur un sujet aussi vaste que la maternité, peuvent profondément ancrer des sentiments de culpabilité voire d’échec sur notre rôle de mère, jusqu’à parfois même remettre en question notre rôle de femme sur tous les plans.

 

Face à ces doutes et questionnements, un retour à soi et une connaissance de nos propres capacités et ressources s’avère essentiel pour retrouver toute confiance.  

 

Grâce à l’état modifié de conscience et l’exploration de nouveaux comportements, l’hypnose intervient comme une méthode de découverte de son propre espace intérieur, la possibilité de se créer un lieu unique, dans lequel prendre du recul et s’approprier de nouveau ses capacités en toute confiance. 

Ce sont ces réflexions qui m’amènent à proposer des ateliers d’auto-hypnose pour mamans, peu importe l’âge de leurs enfants, afin quelles puissent bénéficier d’outils concrets et faciles à mettre en place dans leur quotidien pour découvrir l’état hypnotique et profiter d’une bulle de calme rien qu’à elles.

Et vous ? Avez-vous déjà pratiqué l’auto-hypnose ? 

Hypnose et anxiété  

 

Si pour certains cette période de crise sanitaire se résume à des changements minimes dans le quotidien, nombreux sont ceux, qui de manière intériorisée et silencieuse, souffrent de cette menace invisible qui plane au dessus de nous. 

Malgré notre importante capacité d’adaptation aux diverses situations de la vie, nos expériences passées, notre caractère, nos doutes, peuvent rendre particulièrement difficile la situation que nous traversons. 

Les incompréhensions mêlées à l’incertitude peuvent faire grandir un sentiment d’anxiété; troubles du sommeil, difficultés dans les rapports sociaux, reprise du travail et retour à la vie extérieure sont autant de paramètres mis à mal dans un contexte pandémique. 

Si pour beaucoup, le retour à la vie « normale » se fait sans encombre, de nombreuses personnes souffrent de ces troubles silencieux et invisibles qui les paralysent dans les moindres actions quotidiennes; la peur s’installe presque sans prévenir, elle devient un obstacle insurmontable dont on ne connait ni les tenants ni les aboutissants. 

En plus d’un manque de sécurité constant, s’ajoute la peur d’impacter la santé de nos proches, et ce sentiment d’impuissance et de responsabilité ne fait qu’alourdir la culpabilité entretenue envers soi-même. 

 Même lorsqu’une partie de nous peut parfaitement et raisonnablement mesurer ou rendre rationnels les événements auxquels nous devons faire face, c’est une partie silencieuse, qui vient chuchoter la peur, l’angoisse et les questions incessantes qui empêchent de retrouver une sensation de calme intérieur, une lumière au bout du tunnel. 

Dans cette situation le premier sentiment à rappeler est celui de la sécurité, nous pouvons facilement mettre en place des rituels de « protection » lors d’un lavage de mains ou même avec le port du masque, qui favoriseront une sensation de maîtrise de nos gestes. 

De même, avant l’heure du coucher, ou après une sortie, il est bon de retrouver des objets familiers qui vous rassurent par leur simple présence, qui vous rappellent à leur manière une forme de stabilité. 

Votre respiration, simplement, peut devenir votre meilleur allié; fluide, constante, présente, vous concentrer sur vos inspires et expires pendant quelques minutes vous permettra de vous connecter à ce que vous avez de plus précieux en vous, votre vie. 

 

 

Parce qu’elle permet l’exploration de ressources déjà présentes en vous, ou qui ne demandent qu’à être découvertes, l’hypnose Ericksonienne vous conduit à développer les solutions qui vous sont les plus adaptées afin de mieux vivre cette période de changement. 

L’hypnose et l’auto-hypnose favorisent un dialogue avec cette partie de vous-même qui vous empêche d’être « rationnels ». 

Elle peut vous conduire vers votre lieu de sécurité, vous apprendre à vous créer une bulle protectrice, favoriser le laisser aller des choses qui ne sont pas sous votre contrôle.

 

 

L’hypnose n’est pas une solution miracle qui fera disparaître toutes vos peurs, elle favorise la communication inconsciente vers des changements durables et bénéfiques, en partant vers votre propre exploration, l’hypnose peut vous permettre de retrouver un calme intérieur et réapprendre à vivre en paix avec vous-même et votre environnement.

Et vous ? Comment gérez vous l'anxiété ?